1fff Colloque et workshops : « Devenir plante », 9-13.10.17, École polytechnique et ENS Jourdan

9 au 13 octobre 2017
Laboratoire d’hydrodynamique de l’École polytechnique
« Devenir plante »

Deux jours de workshop, deux jours de colloques et une journée de débats sont organisés sur le thème « Devenir plante ». Un projet de la Chaire arts et sciences.

« Devenir plante » est un rassemblement d’artistes, physiciens, jardiniers, philosophes, biologistes, médiologues, agriculteurs, historiens et anthropologues – des chercheurs désireux de sortir de leur zone de confort pour renouveler leurs pratiques, protocoles, apprentissages et processus de questionnement. « Devenir plante » permet de défier notre perception du végétal, d’entrevoir et d’inventer un autre jeu de ficelles à pratiquer avec les plantes : Il ne s’agit plus de simplement nous éclairer sur ce que les végétaux nous apportent, mais de dépasser cet anthropocentrisme et d’imaginer comment nous allons être transformés par elles.

Intervenants

  • Jens Hauser travaille comme commissaire d’expositions et auteur à Copenhague et à Paris. En tant que chercheur en médiologie, il interroge notamment les interactions entre art et technologie.
  • Sebastian Jansajoy a été le directeur exécutif de la Fondation ZIO-A’I « UNIÓN DE SABIDURÍA ».
  • Francis Hallé, botaniste et biologiste, spécialiste des arbres et des forêts tropicales. Il a été professeur aux universités d’Orsay (1960), de Brazzaville (1968), de Kinshasa (1970) et de Montpellier (1971-1999).
  • Patrick Perré, polytechnicien et ingénieur du Corps des ponts, des eaux et des forêts.
  • Emanuele Coccia, philosophe, maître de conférences à l’École de hautes études en sciences sociales à Paris.
  • Natasha Myers, Professeur associé du département d’anthropologie à l’Université de New York.
  • Gilberto Esparza, artiste mexicain.
  • Marc-André Selosse, Professeur du Muséum national d’Histoire naturelle, dirige l’équipe « Interactions et Evolution Végétale et Fongique » (dans l’UMR 7205), et professeur invité à l’Université de Gdansk (Pologne) et Viçosa (Brésil).
  • Špela Petrič, a été artiste en résidence à la « Waag Society », elle est actuellement chercheuse.
  • Michael Marder, enseignant-chercheur en philosophie à « University of the Basque Country ».
  • Quimera Rosa (Chimère Rose) est un laboratoire artistique de recherche et d’expérimentation sur les identités, le corps et la technologie, créé à Barcelone en 2008 et qui est devenu nomade depuis mai 2014. QR s’inspire de la notion de cyborg définie par Donna Haraway comme « chimères, hybrides théorisés et faits de machine et d’organisme ».

En savoir plus