1ffffffff Événement : Nous ne sommes pas le nombre que nous croyons être, 2 et 3 février 2018, Cité internationale des arts

Faire dialoguer arts, sciences et société pour imaginer demain:Un événement inédit de la Fondation Daniel et Nina Carasso, en collaboration avec la chaire arts & sciences et la cité internationale des arts.

Véritable marathon artistique, l’événement « Nous ne sommes pas le nombre que nous croyons être » qui s’est déroulé les 2 et 3 février 2018, a remporté son pari engagé : rassembler durant 36h en continu près de 300 intervenants internationaux venus de tous horizons (artistes, chercheurs, penseurs, scientifiques, porteurs de projets), des centaines d’étudiants médiateurs et plus de 5500 visiteurs qui sont venus participer à ce dialogue entre arts et sciences pour imaginer demain.

  • Des pratiques collectives engagées et transdisciplinaires : ateliers collaboratifs, expositions, performances, installations, conférences…
  • Un séminaire “Composer les savoirs” réunissant une cinquantaine de porteurs de projets coopératifs et expérimentaux “arts & sciences”soutenus dans le cadre de l’appel à projets « Composer les savoirs pour mieux comprendre les enjeux du monde contemporain » du programme Art citoyen de la Fondation Daniel et Nina Carasso
  • Une quinzaine de conférences autour des « Futurologies convergentes » : Écologies/territoire, militantisme et autonomie – Gérer une masse d’information – Pouvoirs et contre pouvoirs – Musées et éducation – Démocratiser la démocratie
  • Un dispositif nocturne festif interactif : “Discontrol Party
  • Un parcours famille

Le fil conducteur de ce foisonnant programme était l’univers romanesque de The Compass Rose (1982), un recueil de nouvelles de l’auteure américaine de science-fiction Ursula K. Le Guin. L’événement a été une invitation à dessiner le paysage de ce qui pourrait exister dans le futur en tirant quelques fils de ces nouvelles, en tentant de sortir de notre zone de confort, d’accepter l’imprévisible, de nous frayer dans l’inconnu et de questionner à nouveau la valeur de la preuve, du doute, de l’accident et de l’enquête.

« Et avec eux, ou après eux, pourquoi un aventurier encore plus audacieux ne surgirait-il pas–le premier géolinguiste qui, ignorant les chants délicats et transitoires du lichen, lira derrière ces chants la poésie encore moins communicative, encore plus passive, totalement intemporelle, froide, volcanique des pierres : chacune d’entre elles étant un mot prononcé, il y a si longtemps, par la terre elle-même, dans l’immense solitude, dans la communauté encore plus immense, de l’espace »*

*Ursula K. Le Guin, L’auteur des graines d’acacia, Les quatre vents du désir, Paris, éditions Pocket, 1988, p. 25

Deux jours et une nuit ouverts à tous les publics pour rencontrer des collectifs tant programmés qu’improvisés et découvrir une constellation d’expérimentations insolites. Pendant 36h, le public s’est aventuré dans un parcours à travers des phénomènes invisibles, des récits capturés, des expériences hybrides, des interprétations sérieuses ou affabulées sous forme d’œuvres, de conférences, d’ateliers et de performances. Grâce à la richesse de la programmation et des intervenants d’envergure internationale, chacun était invité à prendre le temps de réfléchir à des préoccupations scientifiques, écologiques, citoyennes, mais aussi à participer aux processus de travail et d’élaboration des savoirs.

Avec cet événement, la Fondation Daniel & Nina Carasso et la Chaire “arts & sciences”ont créé un moment de dialogue renouvelé entre artistes, scientifiques, penseurs et le grand public. À travers ces rencontres, ateliers participatifs et expérimentations partagées, s’est dessinée la volonté d’outrepasser les frontières entre experts, spécialistes, créateurs, étudiants et novices, mais aussi d’explorer et découvrir de nouvelles expériences esthétiques, multi sensorielles et créatives. La mise en dialogue de tous ces acteurs doit permettre de nous poser cette question fondamentale : comment inventer des formes qui convoquent et représentent, qui activent et mobilisent, afin d’imaginer un futur et un projet de société en commun ?

En savoir plus