Responsive Matter

Coopérer avec nos environnements matériels pour faire œuvre commune.

Comment et pourquoi chercher et mettre en œuvre de nouveaux matériaux actifs, réactifs, contrôlables voire vivants, permettant l’interaction, en prenant en compte leur puissance symbolique et, dans certains cas, leur capacité à produire des représentations (image, son, lumière) ?

Il ne s’agit plus de penser la matière comme une entité inerte qu’il s’agirait de former ou d’informer, mais bien de la considérer comme une sorte de partenaire dont il faut prendre en compte la puissance d’agir suivant des dimensions autant physiques, esthétiques que symboliques.

Arbor Antenarum

Raphaëlle Kerbrat, 2021

Dans cette installation, de petites antennes métalliques captent, autour d’elles, l’environnement électromagnétique (2.4GHz). Dans leur prolongement, un réseau de câbles de cuivre vient les alimenter, à la manière de racines. Les aiguilles, disposées sur chacun des dispositifs, indiquent la puissance du signal capté par chacune des antennes, reflétant l’instabilité et les fluctuations permanentes du paysage hertzien.
En savoir +

Additive Manufacturing : de l’imprimé à l’animation

Antoine Desjardins, Giancarlo Rizza, Simone Leantan et Laurent Karst | 2019-2020

Apporter de la vie dans des objets inanimés est le nouveau domaine émergeant des technologies d’impression 3D, appelé aussi “Impression 4D”. L’atelier “De l’imprimé à l’animation” vise à la fabrication/utilisation/expérimentation de surfaces articulées et de polymères doux magnéto-réactifs ayant la capacité de reproduire le comportement naturel.
Les plans de pliage et l’impression de matériaux flexibles avec des parties chargées de ferrofluide ou de magnétite sont utilisés pour étudier les mouvements induits par les champs magnétiques sur des formes familières empruntées à l’organique dans des registres traversant la plantes et l’animal.

Cette collaboration est née de la rencontre entre le travail de plasticien d’Antoine Desjardins, enseignant à l’EnsAD, et la recherche du physicien Giancarlo Rizza, travaillant au LSI de l’École polytechnique, avec Simone Leantan, avec la collaboration de l’architecte-designer Laurent Karst.
En savoir +

Table/Table

Samuel Bianchini et Ianis Lallemand | 2019

“Table/Table” explore la polysémie du terme en anglais, à la fois mobilier et tableau de données, en proposant une installation (pour l’instant sous forme de prototypes) dont la forme dépend des paramètres de termes proposés par les participants d’un débat, car la table est quadrillée par des cellules rectangulaires déformées, chacune associée à un mot-clé. L’emplacement des mots-clés dans la grille est calculé pour correspondre aux sièges des invités qui les ont proposés, afin que chaque participant à la discussion soit assis “en face” de son propre mot-clé. Au fur et à mesure que la discussion progresse autour de la table, les mots-clés reçoivent du poids en fonction de leur fréquence d’utilisation.

Un projet de Samuel Bianchini et Ianis Lallemand, élaboré dans le cadre du groupe de recherche Reflective Interaction d’EnsadLab, initié lors de l’école d’été Useful Fictions en septembre 2019 à l’École polytechnique, dans le cadre de l’atelier “Data Materia”, qui avait pour but de matérialiser et de concevoir des prototypes et installations basés sur des ensembles de données.
En savoir +

Étude rhéologique

Antoine Desjardins, Socorro Castro-Garcia et Jorge Salgado Beceiro (Université de la Corogne, Espagne) | 2018

Étude rhéologique de la porcelaine augmentée de nano-composants pour sa stabilité en impression 3D : étude du comportement de la pâte porcelaine imprimée en 3D avec une machine de type Wasp, extrusion sous pression, contrôle de flux par vis et analyse de l’impact de nano particules, de tixotropes et de dosage d’alcool de manière à obtenir une porcelaine avec une tenue et une adhérence améliorer pour permettre la réalisation de formes variées.
En savoir +