Dispositifs de publicisation

Des dispositifs de “publicisation” conçus pour “rendre publique” la recherche, interagir et mobiliser les publics par l’expérience sensible.

Qu’il s’agisse de renouveler le concept de la table ronde avec “Dissect”, mobilier inspiré d’une table d’anatomie qui place les objets d’art au centre des discussions ; de détourner les codes des posters sessions traditionnelles avec “Hors d’oeuvres”, brunch ludique et savoureux partagé avec des duos de chercheurs et d’artistes ; ou d’expérimenter la présence d’une oeuvre en ligne avec “Art Tease”, une exposition en ligne qui permet d’activer une installation à distance, tous ces dispositifs permettent de rompre les frontières entre disciplines mais aussi entre les intervenants et les publics, devenus acteurs de la présentation.

Web-based exhibition

Art Tease | ICRA x 2020|Online | 01-04.06.2020

“Art Tease” est une exposition pour le web qui permet la découverte à distance, mais en temps réel, d’une œuvre robotique emblématique des artistes chinois Sun Yuan & Peng Yu exposée à huis-clos dans leur atelier, à Pékin, dans le cadre du programme “Robotics & Art” d’ICRA (International Conference on Robotics and Automation), la plus grande conférence de robotique au monde.

Du 1er au 4 juin 2020, l’installation Dear s’active pour nous, en continu, à l’occasion de l’édition en ligne de la conférence de robotique ICRA, dans un dispositif conçu pour donner aux œuvres une présence à distance grâce à la plate-forme d’ICRA-X 2020 : https://www.icrax2020.org

Poster sessions

Poster Sessions “Hors d’œuvres“ : Poster Brunch | Le Générateur | Gentilly | Renversez la table pour un Poster-Brunch artistique et scientifique !

Dimanche 26 janvier 2020, à l’occasion du festival Sors de ce corps ! – volet performance de la Biennale des arts numériques Némo, sept duos d’artistes / designers & scientifiques invitent le public à partager un brunch atypique autant que le fruit de leur collaboration. Autour de mets raffinés et de “tables-posters” designées pour l’occasion par Grégoire Romanet, Hors-d’œuvres rassemble un public (80 participants), des chercheurs des plus grandes institutions scientifiques françaises (Polytechnique, CNRS, ENS, CEA, MINES ParisTech…) et des créateurs internationalement reconnus du milieu des arts et du design.

Penser – manger – montrer et démontrer : ce Poster-Brunch croise allègrement les rituels du repas, du débat, de la communication scientifique et de la performance artistique, en renversant joyeusement le dispositif des “Poster sessions” scientifiques. À chaque table, entre l’apéro et le café gourmand, un duo expose sa collaboration et agence avec les convives son dispositif de présentation.

Au menu : matérialisation des rêves, design de prêt-à-porter sur-mesure, crème pour voler inspirée de savoirs sorciers, impression 4D, dessins et lettres avec des gouttes d’eau, comportements collectifs d’éléments physiques et tangibles, machine pour produire sa propre énergie …

Jeanne Vicerial & Yvon Gaignebet, Aniara Rodado & Emilia Sanabria, Justine Emard & Matthieu Koroma, Ianis Lallemand & Olivier Dauchot, Antoine Desjardins & Giancarlo Rizza, Samuel Bianchini & Pascal Viel, James Auger & Anne Lefebvre (table anglophone) partagent leurs interprétations les plus inspirées du festival “Sors de ce corps !”
Aux fourneaux, la cuisinière Elsa Magne concocte un brunch sauvage et végétal.

Poster sessions “Responsive Matter”, session poster expérimentale

Nous ne sommes pas le nombre que nous croyons être | Cité internationale des Arts | 2-3.02.2018

1fff “Water swimming droplets : from free flow to confined geometries”, Charlotte de Blois & al., présenté par Olivier Dauchot et Charlotte de Blois
1fff “Magnetic suspensions of carbon nanotubes synthetized from hybrid materials”, Juan Manuel Bermúdez-García & al., présenté par Socorro Castro-García
1fff “Approche mécanique des Tessellations”, Etienne Bossy & al.
1fff “Les possibles de la forme entre son écriture rigide par le code et sa réalisation plastique par la matière”, Antoine Desjardin et Iannis Lallemand
1fff “Tensiometric characterization of superhydrophobic surfaces, as compared to the sessile and bouncing drop methods”, Valentin Hisler & al., présenté par Carole Ecoffet et Brice Ammar-Khodja

1fff “Rebonds”, Benoît Pype
1fff “Reef : une nuée électro-active changeant au gré du vent”, Aurélie Mossé
1fff “La soie de la mer, matière à interprétation”, Patricia Ribault.

Dissect

Librement inspiré des leçons d’anatomie, “Dissect” propose d’analyser et de débattre d’œuvres contemporaines d’art et de design présentées et manipulées dans une scénographie interactive originale, renouvelant le format habituel des tables rondes. Tels des corps scientifiques, les œuvres d’art sont placées au centre des échanges, sous les regards croisés d’invités issus de champs disciplinaires variés, dans un dispositif public partagé.

Dissect #1

Centre Pompidou | 29.03.19

Proposée en marge de l’exposition “La Fabrique du vivant”, la première édition de “Dissect” s’est penchée sur le vivant avec le vivant, avec des œuvres du EcologicStudio (Claudia Pasquero et Marco Poletto) et les interventions de Marie-Sarah Adenis (designeuse et biologiste), Frédérique Aït-Touati (historienne des sciences), Claire Brunet (philosophe), Emanuele Coccia (philosophe), Olivier Dauchot (physicien), Manuelle Freire (chercheuse en recherche-création), Emanuele Quinz (historien de l’art et du design) et Patricia Ribault (historienne et théoricienne de la Gestaltung).

Dissect #2

Paris Photo 2019 | 10.11.19

À l’instar des travaux de Meghann Riepenhoff, les œuvres présentées sur scène, sur une “table d’opérations”, intègrent des processus performatifs. Désormais, il ne s’agit plus de disserter sur les choses, mais avec celles-ci, en alliant paroles, gestes et objets, dans un dispositif public partagé.

À l’occasion de Paris Photo 2019, Emmanuel Alloa (philosophe), Federica Chiocchetti (écrivaine et curatrice), Luce Lebart (historienne de la photographie et curatrice), Emanuele Quinz (historien de l’art et du design), Pascal Viel (chimiste), Dork Zabunyan (historien de l’art et du cinéma) se pencheront sur les œuvres de Meghann Riepenhoff, en présence de l’artiste.
En savoir +

Mobilier de prise de parole

Assises du design | Centre Pierre Mendès-France, Ministère de l’Économie et des Finances | 11.12.2019

Un dispositif scénique pour porter la parole publique.

La restitution publique d’un rapport sur la place et le devenir du design en France interpelle : comment associer cette parole publique à une forme qui permet de la porter de façon originale ; comment “designer” Les Assises du design ? Comment donner la parole, passer la parole, prendre la parole dans une arène publique pour mieux faire entendre la nécessité de développer cette discipline, le design ?

Un dispositif basé sur la création et l’accouplement de deux objets à la fonction et à la symbolique oscillante : une table basse qui peut devenir estrade et un pupitre mobile, aisément transmissible, conférant autorité, tour à tour, aux différents intervenants aussi bien qu’au public.
En savoir +