Projet : Absynth

Commencé en 2017, Absynth est un projet collaboratif de recherche en art-science sur les conditions météorologiques anthropiques réelles et imaginées. Dans le cadre de cette recherche, plusieurs œuvres d’art seront développées, à partir d’une sculpture à plus petite échelle et d’une installation immersive à grande échelle. Absynth est une recherche pratique pour comprendre et recréer la manière dont la pollution peut influer sur les conditions météorologiques et pour recréer le climat artificiel dans des conditions contrôlées comme une expérience immersive pour le public.

Ce projet, à grande échelle, consiste à développer un espace immersif tridimensionnel où une pluie d’eau verte fluorescente est animée et où la gravité s’est inversée. Absynth est une installation mixte qui expérimentera des ultraviolets combinés à des faisceaux de lumière visible pilotés, des prototypes nouveaux de génération contrôlée de la pluie que nous venons de mettre au point spécialement pour cette installation au laboratoire, des processus pour inverser la gravité et obtenir une pluie qui s’élève du sol pour rejoindre le noir du ciel, du colorant fluorescent, de l’électronique, de la programmation, de la mécanique, du son et un grand nombre d’arbres de Noël recyclés.

Absynth est un environnement immersif à grande échelle où les gens peuvent se promener, étrangers ou aliens dans un espace-temps habité de l’accord vert sur vert entre la forêt et l’atmosphère vénéneuse. Les nuages verts fluorescents s’allongent parmi les arbres, flottant comme une aurore boréale synthétique. Le paysage est trempé de verdure, les arbres ont mauvaise haleine, ils exaltent et saturent l’air de chlorophylle, comme si de l’oxygène était absorbé par un processus de photosynthèse inversé. Mais la saturation anormale est à double tranchant, favorisant les soupçons de pluie acide, de pesticides ou même de poussières radioactives. La scène pourrait suggérer la beauté d’un paysage brumeux ou une atmosphère étrange causée par une catastrophe domestique mais l’inversion de la gravité questionne sa réalité temporelle, sommes nous dans un passé évanescent ou bien dans un futur révolu et inaccessible.
La formation météorologique, les études sur le climat et l’atmosphère sont des champs de recherche fondamentaux dans la dynamique des fluides et les problèmes sont résolus par la création, la manipulation et l’observation de la pollution atmosphérique, des particules, des aérosols. Le Laboratoire d’Hydrodynamique de l’Ecole Polytechnique, Jean-Marc Chomaz et HeHe ont déjà collaboré à deux œuvres d’art (Fleur de Lys, 2009-2015 et Catastrophe domestique n°3, Planète Laboratoire 2012) et la recherche et la création de l’installation finale. Absynth est un achèvement de cette trilogie, et le début d’une autre aire.