Projet : Transmutation de base

Transmutation de base, Alien, Festival Click Danemark 2016, Aniara Rodado & Jean-Marc Chomaz.
Transmutation de Base est un projet de recherche, mené à l’École polytechnique sur notre relation aux plantes et aux odeurs qu’elles dégagent et qui nous meuvent. Ce projet de recherche a notamment permis le développement, l’daptation et la présentation de l’installation Transmutation de base, Alien, installation olfactive (microperformativité) impliquant la distillation de l’ eucalyptus dans sa version Alien, pouvant aussi être performée comme un espace chorégraphique où six distillateurs de chimie mutants dont le système de refroidissement a proliféré en rhizome, peuvent transmuter les idées d’Alien, d’invasion, de sorcière en explorant la ligne mémorielle qui nous lie aux plantes et à leur parfum.

Cette installation a fait l’objet d’expositions : à ISEA Manizales en Juin (600 personnes) et Transitio à Mexico (150 personnes) avec 6 heures d’interview et de débats broadcastés sur le réseau des radios indigènes d’Amérique latine (Plusieurs centaines de millier d’auditeurs).

Une grande partie du temps de résidence 2017 a été consacré à l’organisation des rencontres Devenir plante qui ont permis d’approfondir, en particulier lors du temps des débats, les fondements théoriques et philosophiques du projet.

Participants : Aniara Rodado (chorégraphe), Frédéric Brechenmacher (co-directeur de thèse) et Jean-Marc Chomaz (co-directeur de thèse).

Co-financements : chaire développement Durable