Mission

Faire dialoguer arts, sciences et société pour questionner nos liens d’interdépendance à l’environnement et à la technique.

Dans un contexte d’urgence climatique et d’évolutions technologiques incessantes, les artistes et les scientifiques ont en commun de pouvoir jouer un rôle d’“éclaireurs”.

Créée en 2017, la Chaire arts & sciences rassemble l’École polytechnique, l’École nationale supérieure des Arts Décoratifs-PSL et la Fondation Daniel et Nina Carasso, avec l’ambition de renforcer les liens entre le monde universitaire et la société civile.

Ce partenariat inédit entre une école d’art, une école scientifique et une fondation engagée pour un art citoyen fonctionne comme un programme de collaborations entre chercheurs, artistes, scientifiques et designers, afin de créer un discours commun autour de l’interdépendance à notre environnement : questions climatiques, relations au monde végétal et aux technologies, matière(s) en mouvement.

2ff

Un espace de recherche, de formation et de médiation

La Chaire arts & sciences combine exigence académique et ouverture aux publics non-initiés, selon trois modalités : recherche-création, enseignement-formation et médiation-diffusion.

La Chaire arts & sciences présente ses projets de recherche sous forme de rencontres interdisciplinaires et des pratiques originales : conférences, expositions d’installations artistiques et de recherche-création, journées d’étude, workshops ou encore ateliers pour enfants.

La Chaire arts & sciences valorise en effet de nouvelles formes de présentation de la recherche-création, par des soutenances – expositions de thèse, des formats renouvelés des traditionnels « poster sessions » scientifiques, l’établissement d’une cartographie interactive des revues arts -design -sciences ou encore l’élaboration (en cours) d’une revue interactive de présentation des recherches par la pratique en arts-sciences et design.

1ff RECHERCHE-CRÉATION
  • OBJECTIF : croiser récits scientifiques et récits artistiques par des projets transdisciplinaires menés en commun entre artistes et scientifiques
  • MODALITÉS : projets de recherches et installations artistiques, ingénierie de recherche-création,  invitation de chercheurs et d’artistes en résidence
1fff ENSEIGNEMENT-FORMATION
  • OBJECTIF : impliquer les chercheurs et étudiants des deux écoles (École nationale supérieure des Arts décoratifs-PSL et École polytechnique) ainsi que la communauté arts & sciences
  • MODALITES :
        • une quinzaine de stages longs / an, notamment dans le cadre des projets collectifs (PSC) à l’École polytechnique ;
        • des modules de recherche-création proposés à l’EnsAD aux étudiants de 3è, 4è et 5ème année autour de thématiques portées par la Chaire : Behavioral Objects, Impression 3D-4D, Nouvelles formes de publications
        • des séminaires, colloques ou journées d’études.
1ffff MÉDIATION-DIFFUSION
  • OBJECTIF : proposer de nouvelles formes de présentation et de diffusion du savoir et de la recherche-création, être en lien avec la société civile ou encore prendre en compte des savoirs non-académiques.
  • MODALITÉS :
Dissémination au sein des établissements :

À l’École polytechnique, les activités de la Chaire arts & sciences s’inscrivent dans un programme arts & sciences porté par le Laboratoire d’hydrodynamique (LadHyX) fondé par Jean-Marc Chomaz, en lien avec le le laboratoire interdisciplinaire en sciences humaines et sociales (LinX). Une quinzaine de chercheurs issus de différents laboratoires de l’École polytechnique (le LMS, Laboratoire de mécanique des Solides, le LLR, Laboratoire Le Prince Ringuet, le CiMeX, Centre Interdisciplinaire de Microscopie Electronique, le CMAP, Centre de mathématiques appliquées) y sont régulièrement associés.

À l’EnsAD, les activités de la Chaire arts & sciences sont principalement liées à EnsadLab, le laboratoire de recherche en art et design, et plus particulièrement au groupe de recherche « Reflective interaction » dirigé par Samuel Bianchini.

3ff

Des projets qui interrogent notre relation au vivant, au climat, à la matière et aux techniques

La Chaire arts & sciences interroge notre relation d’interdépendance à l’environnement, humain et non-humain : qu’il s’agisse d’explorer notre relation au climat et au vivant (notamment notre lien à l’eau et aux plantes) ou aux objets robotisés et aux nouveaux matériaux actifs et réactifs – voire vivants –  avec une valorisation des productions arts-sciences-design sur des éditions interactives multi-supports, dans une démarche collaborative et citoyenne.

2ff

Proposer des expériences esthétiques et réflexives propices à développer l’imaginaire, des formes poétiques où convergent les recherches artistiques et scientifiques, autour de thématiques liées :

  • au climat, avec des évènements majeurs tels que le symposium de recherche Useful Fictions : une semaine intensive de collaboration entre artistes, scientifiques et designers pour construire de nouveaux récits autour de la pensée écologique en réévaluant la notion de mesure, considérée comme une “fiction utile” mais non définitive ni absolue.

Le sujet du Climat est également abordé par les travaux du collectif LABOFACTORY (Jean-Marc Chomaz & Laurent Karst), et par travail sur la brume de Jean-Marc Chomaz, Ana Rewakowicz et Camille Duprat (Sky, Néphélographe). Le Grand public est régulièrement invité à refléchir sur les questions climatiques lors de colloques interdisciplinaires publics tels que “Garden the Sky Water”, qui questionne les ressources en eau dans le ciel.

Néphélographe : Jean-Marc Chomaz, Ana Rewakowicz et Camille Duprat, Nuit blanche 2018 © Photo : Ana Rewakowicz
Behavioral matter workshop, Ensci – les Ateliers, novembre 2018. © Photo : Samuel Bianchini
Transmutation de base / Alien-Migration, Aniara Rodado et Jean-Marc Chomaz © Photo : Merryl Messaoudi
  • aux nouveaux supports et éditions numériques :
    “Responsive matter” et “Poster Brunch”, des session posters
    expérimentales ou encore “Pre-post-print”sur les nouvelles éditions numériques.
Poster session, « Nous ne sommes pas le nombre que nous croyons être », février 2018, coordination : Samuel Bianchini © Photo : Samuel Bianchini
  • à l’espace : “Intangible Spaces ” et au cosmos “Paysages extrasolaires ” du collectif LABOFACTORY ;
Soleil irrésolu, De LABOFACTORY : Jean-Marc Chomaz, Laurent Karst, Greg Louis, avec la participation de Margaux Maufroy, Valérian Vaude, Anouk Daguin et Aniara Rodado, 2018. © Photo : Labofactory
  • à la luminescence : plusieurs de nos chercheurs et collaborateurs se sont penchés sur la lumière. Thomassine Gieseck a effectué une résidence artistique avec Jean-Marc Chomaz au laboratoire LadHyX de l’École Polytechnique, en collaboration avec Bruno Palpant (École Centrale Supelec) et Hynd Remita (Laboratoire de chimie physique d’Orsay). Ils ont mené un projet de recherche-création sur le changement de couleur induit par l’utilisation de nanoparticules d’or, matérialisé par l’installation VolvoX, actuellement développée avec le soutien de Diagonale Paris Saclay et du labex LASIPS.La chercheuse et chorégraphe Jeanne Bloch travaille sur le problème de la pollution lumineuse d’intérieure au sein de nos environnements modernes et développe une performance dans laquelle les éléments de scène sont les seules sources de lumière : « le temple avait des fenêtres obliques ».
VolvoX, Thomasine Giesecke, Jean-Marc Chomaz, Bruno Palpant & Hynd Remita © Photo : Celia Boutilier